Art (cinéma, musique, etc.), Culture

Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon dieu?

Avec les élèves de 2ndo de bachillerato, nous avons regardé le film « Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu? ». Il se fait qu’une suite est sortie cette année et en voici la bande annonce :

Publicités
Grammaire, Vocabulaire

Le tueur de fruits en série

1. Formation
La forme passive se construit avec le verbe être et le participe passé du verbe.
Exemples :
– Un tableau a été volé au musée du Louvre.
– Ce roman est écrit par Amélie Nothomb.

Le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le sujet.
Exemples :
– Une piscine sera construite dans deux ans.
– Les livres sont lus par les enfants.

Le verbe être peut être conjugué à tous les temps, tout dépend si l’on parle du passé, du présent ou du futur.
Exemples :
– Le livre est lu -> présent
– Le livre a été lu – > passé-composé
– Le livre était lu -> imparfait
– Le livre sera lu -> futur.

2. Emploi
La forme passive s’emploie pour mettre en valeur l’objet direct de l’action.
Dans la forme passive, il peut être introduit par la préposition par. Ce complément s’appelle complément d’agent.
Exemples :
– Les enfants lisent les livres. -> Les livres sont lus par les enfants.(Complément d’agent)

Quand le sujet de la phrase active est représenté par le pronom impersonnel on, il n’y a pas de complément d’agent.
Exemples :
On lit des livres. -> Des livres sont lus.

Art (cinéma, musique, etc.), Culture

La solidarité (Zaz – Si)

Si j’étais l’amie du bon Dieu.
Si je connaissais les prières.
Si j’avais le sang bleu.
Le don d’effacer et tout refaire.
Si j’étais reine ou magicienne,
princesse, fée, grand capitaine,
d’un noble régiment.
Si j’avais les pas d’un géant.
Je mettrais du ciel en misère,
Toutes les larmes en rivière,
Et fleurirais des sables où filent même l’espoir
Je sèmerais des utopies, plier serait interdit,
On ne détournerait plus les regards.
Si j’avais des milles et des cents,
Le talent, la force ou les charmes,
Des maîtres, des puissants.
Si j’avais les clés de leurs âmes.
Si je savais prendre les armes,
Au feu d’une armée de titans.J’allumerais des flammes,
Dans les rêves éteints des enfants.
Je mettrais des couleurs aux peines.J’inventerais des Éden.
Aux pas de chances, aux pas d’étoiles, aux moins que rien.
Mais je n’ai qu’un cœur en guenille,
Et deux mains tendues de brindilles.
Une voix que le vent chasse au matin.
Mais si nos mains nues se rassemblent,
Nos millions de cœurs ensembles.
Si nos voix s’unissaient,
Quels hivers y résisteraient ?
Un monde fort, une terre âme sœur,
Nous bâtirons dans ces cendres
Peu à peu, miette à miette,
goutte à goutte et cœur à cœur.
Peu à peu, miette à miette,
goutte à goutte et cœur à cœur.
DELF SCOLAIRE

DELF : Compréhension orale

Bonjour!
Pour ceux qui souhaitent passer le DELF et veulent s’entraîner à la compréhension orale, voici quelques sites :