Art (cinéma, musique, etc.), Culture

Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon dieu?

Avec les élèves de 2ndo de bachillerato, nous avons regardé le film « Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu? ». Il se fait qu’une suite est sortie cette année et en voici la bande annonce :

Publicités
Art (cinéma, musique, etc.), Culture

La solidarité (Zaz – Si)

Si j’étais l’amie du bon Dieu.
Si je connaissais les prières.
Si j’avais le sang bleu.
Le don d’effacer et tout refaire.
Si j’étais reine ou magicienne,
princesse, fée, grand capitaine,
d’un noble régiment.
Si j’avais les pas d’un géant.
Je mettrais du ciel en misère,
Toutes les larmes en rivière,
Et fleurirais des sables où filent même l’espoir
Je sèmerais des utopies, plier serait interdit,
On ne détournerait plus les regards.
Si j’avais des milles et des cents,
Le talent, la force ou les charmes,
Des maîtres, des puissants.
Si j’avais les clés de leurs âmes.
Si je savais prendre les armes,
Au feu d’une armée de titans.J’allumerais des flammes,
Dans les rêves éteints des enfants.
Je mettrais des couleurs aux peines.J’inventerais des Éden.
Aux pas de chances, aux pas d’étoiles, aux moins que rien.
Mais je n’ai qu’un cœur en guenille,
Et deux mains tendues de brindilles.
Une voix que le vent chasse au matin.
Mais si nos mains nues se rassemblent,
Nos millions de cœurs ensembles.
Si nos voix s’unissaient,
Quels hivers y résisteraient ?
Un monde fort, une terre âme sœur,
Nous bâtirons dans ces cendres
Peu à peu, miette à miette,
goutte à goutte et cœur à cœur.
Peu à peu, miette à miette,
goutte à goutte et cœur à cœur.
Art (cinéma, musique, etc.), Culture, Personnalités francophones

Le prénom (film)

Comme nous avons vu en classe le film « Le prénom », voici des articles en français au sujet de prénoms plutôt insolites que vous pouvez consulter :

J’ai également mis une vidéo d’une des chansons les plus connues de Patrick Bruel, l’acteur du film.

Art (cinéma, musique, etc.)

Grand Corps Malade – Les voyages en train

Nous avons vu avec les élèves de 4ème de la ESO la chanson « Les voyages en train » de Grand Corps malade pour exploiter le vocabulaire du transport et en particulier du train.

Paroles:
J’crois qu’les histoires d’amour, c’est comme les voyages en train
Et quand j’vois tous ces voyageurs, parfois, j’aimerais en être un
Pourquoi tu crois qu’tant d’gens attendent sur le quai d’la gare?
Pourquoi tu crois qu’on flippe autant d’arriver en retard?
Les trains démarrent souvent au moment où on s’y attend le moins
Et l’histoire d’amour t’emporte sous l’œil impuissant des témoins
Les témoins c’est tes potes, qui t’disent au revoir sur le quai
Et regardent le train s’éloigner avec un sourire inquiet
Toi aussi, tu leur fais signe, et t’imagines leurs commentaires
Certains pensent que tu t’plantes et qu’t’as pas les pieds sur terre
Chacun y va d’son pronostic sur la durée du voyage
Pour la plupart, le train va dérailler dès l’premier orage
Le grand amour change forcément ton comportement
Dès l’premier jour, faut bien choisir ton compartiment
Siège couloir ou contre la vitre, il faut trouver la bonne place
Tu choisis quoi? Une love story d’première ou d’seconde classe?
Dans les premiers kilomètres, tu n’as d’yeux qu’pour son visage
Tu calcules pas derrière la fenêtre le défilé des paysages
Tu t’sens vivant, tu t’sens léger, et tu n’vois pas passer l’heure
T’es tellement bien qu’t’as presque envie d’embrasser le contrôleur
Mais la magie ne dure qu’un temps, et ton histoire bat d’l’aile
Toi tu dis qu’tu n’y es pour rien et qu’c’est sa faute à elle
Le ronronnement du train te saoule et chaque virage t’écœure
Faut qu’tu t’lèves, que tu marches, tu vas t’dégourdir le cœur
Et le train ralentit, c’est déjà la fin d’ton histoire
En plus t’es comme un con, tes potes sont restés à l’autre gare
Tu dis au revoir à celle que t’appelleras désormais ton ex
Dans son agenda, sur ton nom, elle va passer un coup d’Tipp-ex
C’est vrai qu’les histoires d’amour, c’est comme les voyages en train
Et quand j’vois tous ces voyageurs, parfois, j’aimerais en être un
Pourquoi tu crois qu’tant d’gens attendent sur le quai d’la gare?
Pourquoi tu crois qu’on flippe autant d’arriver en retard?
Pour beaucoup, la vie s’résume à essayer d’monter dans l’train
À connaître ce qu’est l’amour et s’découvrir plein d’entrain
Pour beaucoup, l’objectif est d’arriver à la bonne heure
Pour réussir son voyage et avoir accès au bonheur
Il est facile de prendre un train, encore faut-il prendre le bon
Moi j’suis monté dans deux-trois rames, mais c’était pas l’bon wagon
Car les trains sont capricieux et certains sont inaccessibles
Et je n’crois pas tout l’temps qu’avec la SNCF c’est possible
Il y a ceux pour qui les trains sont toujours en grève
Et leurs histoires d’amour n’existent que dans leurs rêves
Et y’a ceux qui foncent dans l’premier train sans faire attention
Et forcément ils descendront déçus à la prochaine station
Y a celles qui flippent de s’engager parce qu’elles sont trop émotives
Pour elles, c’est trop risqué d’s’accrocher à la locomotive
Et y’a les aventuriers qu’enchaînent voyage sur voyage
Dès qu’une histoire est terminée, ils attaquent une autre page
Moi après mon seul vrai voyage, j’ai souffert pendant des mois
On s’est quittés d’un commun accord, mais elle était plus d’accord que moi
Depuis j’traîne sur le quai, j’regarde les trains au départ
Y a des portes qui s’ouvrent, mais dans une gare j’me sens à part
Il paraît qu’les voyages en train finissent mal en général
Si pour toi c’est l’cas, accroche-toi et garde le moral
Car une chose est certaine, y’aura toujours un terminus
Maintenant tu es prévenu, la prochaine fois tu prendras l’bus
Culture, Histoire

Mai 68

manifestation-mai-1968-salaries-presse-29mai1968-afp-ok_1920_webAvec les élèves de première année de bachillerato de excellencia, nous abordons la thématique de Mai 68.

Mai 68 désigne un ensemble de contestations (manifestations, grèves, etc) ayant eu lieu à Paris en mai/juin 1968. Au début, il ne s’agissait que des étudiants ensuite les ouvriers se sont joints au mouvement.

Nous avons visionné la vidéo suivante : http://enseigner.tv5monde.com/fle/mai-68

Il existe également une exposition virtuelle sur le site de la Bibliothèque nationale de France qui retrace la genèse du mouvement au travers des affiches d’époque.
L’exposition s’articule autour de 4 volets :

  • Non à l’ordre qui tue!
    Cette rubrique aborde plutôt les aspects sociaux et politiques du mouvement
  • L’art c’est vous
    Ici, l’art anciennement incarné par les académies est désormais aux mains du peuple et non plus d’une certaine élite
  • Presse, ne pas avaler
    On voit les affiches abordant la censure opérée par les différents médias
  • Participons au balayage
    Enfin, dans cette partie, on peut voir es témoignages d’histoire : mots, photos etc. collectés par la BnF.

Lien vers l’exposition : http://expositions.bnf.fr/mai68/

Art (cinéma, musique, etc.), Culture

Black M – Je suis chez moi

Avec les élèves de 2ème de la ESO, nous avons écouté la chanson « Je suis chez moi » de Black M. A vous de vous entraîner maintenant avec le karaoké.

Black M est un rappeur français d’origine guinéenne connu pour avoir été membre du groupe Sexion d’Assaut avec Maître Gims. Son premier album solo nommé « Les yeux plus gros que le monde » sorti en 2014 a été certifié disque de diamant. Ses titres les plus connus sont « Mme Pavoshko » ou encore « sur ma route ».